418-867-8001
193 rue Lafontaine, Rivière-du-Loup
Voir nos conseillers en voyages
418-867-8001
193 rue Lafontaine, Rivière-du-Loup

Découvrez le « Machu Picchu » du Japon

About Japan

Au Japon, on l’appelle le « château dans le ciel », mais les voyageurs internationaux comparent le château de Takeda à d’autres ruines anciennes aussi juchées au sommet d’une montagne à l’autre bout de la planète, en Amérique du Sud.  

Le Machu Picchu du Pérou figure sur la liste des aventures d’une vie de nombreux voyageurs intrépides. Mais le château de Takeda au Japon (se prononce « tah-kay-dah »), qui date environ du même nombre d’années que le Machu Picchu, reste une expérience hors du commun et inconnue de la plupart des voyageurs étrangers, ce qui est plutôt étonnant puisqu’il se trouve dans le district voisin de l’ancienne capitale, la ville de Kyoto, où s’arrêtent presque tous les visiteurs au Japon.  

Un détour par les montagnes de la préfecture d’Hyōgo en vaut certainement la peine. Les visiteurs montent à l’aube sur la montagne d’en face, jusqu’aux différents points de vue qui permettent de contempler la merveille au lever du soleil, lorsque le château semble flotter au sommet de ce que les Japonais appellent unkai, ou « la mer de nuages ».


Le château de Takeda a été construit dans les années 1400 pour servir de position militaire défensive – il est facile de comprendre pourquoi lorsqu’on y admire la vue imprenable qu’il offre sur la région. À la suite d’une bataille décisive durant la conquête du Japon, son dernier seigneur a commis un suicide rituel et le château a été abandonné au début du XVIIe siècle.  

Le château est resté oublié au sommet de la montagne, et au fil des ans, au XXe siècle, les bâtiments sont tombés et le site s’est transformé en ruines, laissant sur place ses fondations pierre, ses murs et ses remparts de pierre. Heureusement, ceux-ci ont été restaurés dans les années 1970 et 1980, et le château de Takeda a retrouvé son statut bien mérité de merveille au sommet de la montagne, l’un des plus grands vestiges complets que possède le Japon.  

Après votre ascension pour admirer le spectacle qu’offre le château de Takeda sur sa « mer de nuages » au lever du soleil, vous pouvez descendre et emprunter les sentiers de randonnée pédestre qui permettent de traverser vers la montagne du château et atteindre les ruines elles-mêmes. Près de la gare de Takeda, vous remarquerez une série de nombreux temples; ils faisaient partie à l’origine de la première ligne de défense du château.  

Montez jusqu’au château et vous trouverez une forteresse centrale avec trois ailes qui la prolongent. Un sentier à sens unique vous emmène au château et il est également possible d’explorer toutes ses parties, chacune ayant son propre point d’observation qui surplombe la chaîne de montagnes et la ville dans la vallée au loin.

La fin de l’automne est l’un des meilleurs moments de l’année pour visiter le Japon, après que la chaleur étouffante de l’été se soit dissipée. Les couleurs automnales qu’affichent les arbres dans les parcs, près des temples et dans les montagnes sont célébrées. L’automne offre aussi les conditions idéales pour la formation du fameux brouillard de la « mer de nuages », créé par l’air frais de la nuit qui rencontre l’eau plus chaude de la rivière dans la vallée tout en bas du château de Takeda. Mais attention, ce phénomène ne se produit pas tous les jours.


Néanmoins, le château de Takeda est un site magnifique à visiter à tout moment de l’année : il permet de s’évader dans l’air frais des montagnes et de fuir la chaleur de l’été, une destination parfaite pour la tradition la plus célèbre du Japon au début du printemps, soit l’observation des cerisiers en fleurs, et probablement l’endroit le plus mystique qui soit après que la neige soit tombée. On trouve aussi tout près une ville reconnue pour ses sources thermales nommée Kinosaki Onsen, où vous pourrez soulager toutes douleurs ou courbatures causées par votre randonnée en montagne dans un bain chaud traditionnel japonais – et aussi vous réchauffer l’hiver.  

Je vous recommence de combiner une visite hors des sentiers battus au château de Takeda avec celle du château de Himeji (ci-dessous), situé à proximité dans la préfecture Hyōgo, qui présente un réel chef-d’œuvre architectural du XVIIe siècle. Toujours intact et dressé au centre de la ville de Himeji, le château éponyme est effectivement considéré comme le plus bel exemple restant de l’architecture emblématique des châteaux japonais de l’époque féodale. Avec son extérieur d’un blanc très vif et ses toits de tuiles courbées, le château de Himeji est souvent comparé à un oiseau qui prend son envol. Ses bâtiments sont accessibles aux visiteurs et s’avèrent l’environnement parfait pour faire revivre les histoires anciennes du Japon dans votre imaginaire